Solarmarkt News

Pour la première fois, plus de 100 GW de capacité photovoltaïque installés dans le monde

12.06.2019 — 

2018 a été, pour toute la filière globale du solaire, une année exceptionnelle, qui a vu pour la première fois le chiffre symbolique de 100 GW annuels installés dépassé. La puissance globale cumulée s’établit ainsi à plus de 500 GW ou 0,5 TW.

Ces dernières années, 102,4 GW sont allés au réseau à l’échelle mondiale. Ce sont 4 % de plus que les 98,5 GW installés en 2017. Après deux ans de taux de croissance très élevés (environ 30 % en 2017 et 50 % en 2016), ce taux de croissance à un chiffre semble bien modeste. En 2018, on a construit davantage de centrales solaires que de centrales à charbon ou au gaz. 61 % de la puissance produite par les centrales électriques provenaient des énergies renouvelables.

Fig. 1 Installation de capacité de centrale électrique selon la technologie de 2018

Fig. 2 Capacités photovoltaïques produites annuellement de 2000 à 2018

Les coûts de production de l’électricité (LCOE) photovoltaïque ont diminué, en 2018, d’environ 14 % par rapport à l’année précédente, de sorte que, dorénavant, il est possible d’atteindre des prix de courant électrique de l’ordre de 2 cents US, dans des régions très ensoleillées du monde. Malheureusement, les coûts de production bas ne suffisent pas à soutenir la croissance. Il faut pour cela également des conditions politiques favorables et une configuration appropriée du marché de l’énergie

AFig. 3 Coût de la production de courant photovoltaïque par rapport à d’autres sources d’électricité de 2009 à 2018

Avec 44,4 GW, le marché chinois a connu un recul de 16 % par rapport à son année record de 2017, et ses 52,8 GW. Tandis que, pour des raisons diverses, d’autres marchés solaires de premier plan stagnaient (États-Unis) ou cédaient du terrain (Inde, Japon), de nombreux nouveaux pays ont plus que compensé ces faiblesses. En 2018, onze pays ont installé plus d’un GW d’électricité solaire, soit deux de plus qu’en 2017.

L’Europe retrouve la croissance

L’Europe est, à nouveau, une zone de croissance solaire. Sous l’impulsion des objectifs nationaux 2020 contraignants fixés par l’Union européenne, le continent a installé, en 2018, 11,3 GW, ce qui représente une augmentation de 21 % par rapport à l’année précédente.

Alors que plusieurs pays émergents ont connu une croissance impressionnante, en 2018, l’Australie a vraisemblablement été le fer de lance du solaire de l’année dernière. En 2018, ce pays, ce continent, a accéléré son rythme soutenu de croissance et augmenté sa capacité de 5,3 GW – soit près de 300 % d’augmentation par rapport aux 1,3 GW de 2017 – et cette demande élevée devrait se maintenir.

Les perspectives pour 2019

La plupart des analystes du secteur solaire sont très optimistes, depuis le premier trimestre de cette année. Ils prévoient, pour l’année en cours, une croissance à deux chiffres pour le marché solaire mondial. Toutefois, il reste difficile de faire des prévisions pour le volume annuel, car les estimations pour la Chine n’ont pas été si bonnes. L’agence nationale chinoise de l’énergie n’a pas encore publié son nouveau programme de financement du secteur solaire. Toutefois, depuis que l’on sait que de nouveaux régimes d’aide pour les grands projets seront maintenus, jusqu’à ce que la parité réseau soit atteinte et que, en parallèle, un cadre politique doit être mis en place pour les projets « sans subventions », le moral est au beau fixe.

Le scénario médian établi par le Global Market Outlook du Global Solar Council prévoit 128,4 GW de nouvelle puissance PV installée en 2019, ce qui représenterait une croissance du marché de 25 % par rapport à 2018. D’après ce scénario médian, jusqu’en 2023, on attend une installation annuelle de 170 GW environ, ce qui correspondrait à une croissance moyenne de plus de 10 %. Le scénario le plus optimiste prévoit même l’installation de 263,9 GW d’ici 2023

Fig. 4 Scénarios d’installation de capacités photovoltaïques mondiale annuelle de 2019 à 2023.

Top 3 des marchés en 2019

Avec 43 GW, la Chine reste, sans conteste, le principal marché photovoltaïque. L’Inde se hisse à la deuxième place avec 12,9 GW. Et ce, en dépit du fait qu’elle n’a réalisé que 59 % de son objectif pour 2018, avec 6,5 GW sur les 11 prévus. De nombreux appels d’offres ont eu lieu en 2018, et un financement des systèmes sur toit est censé doper le marché.

Bien que les droits de douane sur les panneaux solaires soient toujours en vigueur, et constituaient la principale raison de la stagnation du marché des États-Unis l’année dernière, la diminution des coûts de production solaire, les crédits d’impôt pour l’investissement, les subventions et incitations publiques et l’intérêt de plus en plus marqué des entreprises pour les énergies renouvelables, infléchiront la courbe de la croissance solaire du pays, qui atteindra 11 % avec 11,8 GW en 2019.

Europe

En Europe, le Global Markt Outlook prévoit une très forte croissance en 2019. Ceci s’explique par le fait que l’échéance des objectifs nationaux contraignants, fixés par l’UE pour 2020 pour les énergies renouvelables, approche, et que de nombreux États membres sont encore loin de les avoir remplis. Selon Eurostat, 17 des 28 États membres n’avaient pas atteint leurs objectifs à la fin de l’année 2017. L’énergie solaire, à la fois rentable et pratique, sera le principal moyen d’atteindre ces objectifs en temps voulu. Ainsi, en fonction du scénario retenu, le marché devrait atteindre entre 13,7 GW (+ 25 %) et 17,2 GW (+ 60 %) en 2019.

Dans les conditions du scénario médian, plus d’un TW de puissance photovoltaïque pourrait être installé d’ici 2022.

Source : Global Markt Outlook for Solar Power, Global Solar Council; Solarmarkt